Webinaires de formation
à la demande

Prévention de la transmission des agents pathogènes
pendant l’échographie au chevet du patient

Dr Cartan Costello – MB BCH BAO, FCICM, FACRRM, FRACGP, BA Com, Grad Dip Crit Care Echo
Spécialiste Senior des Soins Intensifs à l’Hôpital Wollongong et Coprésident du Groupe d’Intérêt Spécial échographie en soins intensifs en Australie.

L’échographie au chevet du patient (POCUS) est devenue la pierre angulaire du diagnostic et de la prise en charge de presque tous les patients admis aux soins intensifs. Elle fait partie des procédures de traitement de l’arrêt cardiaque, de la pose de cathéters veineux et guide l’évaluation hémodynamique des syndromes cliniques courants tels que la septicémie et le SDRA.

En contrepartie de tous les bénéfices pour les soins aux patients apportés par l’échographie aux soins intensifs, les cliniciens doivent minimiser le risque de contamination croisée lié à l’utilisation de sondes et de machines qui se déplacent d’un patient à l’autre. Les coûts, l’aspect pratique et les flux de travail en Unités de Soins Intensifs sont tous des facteurs qui doivent être pris en compte avec la microbiologie pour une politique efficace de contrôle des infections.

Objectifs d’apprentissage

  • Aperçu des directives 2017 de la société australienne d’échographie ASUM et du collège australien de prévention et du contrôle des infections ACIPC pour le retraitement des sondes d’échographie
  • Quelles sont les spécificités actuelles de la pratique de l’échographie en soins intensifs pertinentes pour le contrôle des infections ?
  • Quelles sont les mises en œuvre administratives, financières et pratiques à considérer ?
  • Discuter des recommandations du groupe d’intérêt spécial échographie en soins intensifs USIG

Webinaire Complet

Le College of Intensive Care Medicine Ultrasound Special Interest Group (USIG) a publié des recommandations sur la prévention de la transmission des agents pathogènes lors de l’utilisation d’un échographe.

Quel niveau de désinfection appliquer sur la base de la classification Spaulding ?

Selon la classification de Spaulding, les sondes d’échographies sont classées en sonde non critique, semi-critique et critique, déterminée par la façon dont la sonde entre en contact avec le site d’intervention du patient et le niveau de risque d’infection croisée.

 

Dr Costello explique les recommandations spécifiques de l’USIG pour les soins intensifs

Les spécificités de la pratique échographique aux soins intensifs nécessitent des clarifications et une extension des directives ASUM / ACIPC qui se concentrent sur huit recommandations :

  • 1. Procédures guidées d’échographie
  • 2. Echographe et sonde
  • 3. Coût et praticité
  • 4. Utilisation de gaines stériles sur la sonde
  • 5. Gel d’échographie
  • 6. Documentation et traçabilité
  • 7. Ressources humaines
  • 8. Covid 19

Spaulding Classification

Webinaire adressant les huit recommandations spécifiques de l'USIG

Résumé des recommandations de l’USIG

  • La médecine par échographie fait partie intégrante de la pratique clinique aux soins intensifs
  • Les cliniciens ont la responsabilité conjointe avec l’organisation des soins de minimiser les risques d’infection iatrogène associés à la pratique de l’échographie
  • Tous les cliniciens utilisant des échographes doivent être familiarisés avec ces politiques et procédures
  • Des recherches devraient être menées sur la prévention des infections associées à la pratique de l’échographie en soins intensifs
  • La Désinfection de Niveau Haut est recommandée par rapport à la Désinfection de Niveau Bas après toute procédure invasive échoguidée
  • Le personnel doit être spécialement formé pour effectuer la désinfection

Résumé du webinaire sur les recommandations USIG et session de questions-réponses

Comment améliorer la pratique clinique
dans le retraitement des sondes d'échographie
Webinaire à la demande - Série en 4 parties

Comment intégrer les preuves scientifiques dans les meilleures pratiques cliniques?

Dr. David J. Weber, MD, MPH, FIDSA, FSHEA, FRSM qui possède une solide expérience dans la recherche sur les infections nosocomiales et l’élaboration de lignes directrices (2008 CDC Guideline – Disinfection and Sterilization in Healthcare Facilities), nous fournit un aperçu des meilleures données de recherche.

Objectifs d’apprentissage

  • Comment intégrer les preuves scientifiques dans les meilleures pratiques cliniques?
  • Évaluation des preuves scientifiques : désinfectants et dispositifs de désinfection

Webinaire à la demande - Partie 1

Papillomavirus humain (HPV)
Les données scientifiquement validées appuient le changement dans la pratique clinique pour le retraitement des sondes d’échographie

Dr. Craig Meyers, Ph.D. donne son expertise dans la recherche sur le HPV. Son laboratoire a été le premier à développer une technique de culture du HPV naturel à haut risque, cause de 70% des cancers du col de l’utérus et d’autres cancers anogénitaux. Il explique comment ses recherches ont été appliquées pour changer la pratique clinique à l’échelle mondiale dans le retraitement des sondes d’échographie.

Objectif d’apprentissage

  • Les meilleures données de recherche sur le HPV renforcent le besoin de changement de pratique clinique dans le retraitement des sondes d’échographie
  • Protocoles de test de recherche du HPV : quels produits ont été testés et résultats publiés ?
  • Quels sont les trois aspects principaux des preuves dont vous avez besoin pour évaluer de manière critique ?

Webinaire à la demande - Partie 2

Questions-Réponses sur le retraitement des sondes d’échographie

Sujets de discussion

  • Quel est le processus pour qu’un fabricant fasse tester son dispositif médical contre le HPV et quel est le délai ?
  • Comment savoir si une entreprise a testé par rapport au protocole de test du HPV natif ?
  • Que devez-vous rechercher ou comment déterminez-vous si une méthodologie de recherche incorrecte a été utilisée ?
  • Lorsqu’un système de désinfection est modifié, son efficacité doit-elle être testée à nouveau ?
  • Quels systèmes de désinfection ont déjà été testés pour être efficaces contre le HPV ?

Webinaire à la demande - Partie 3

Aperçu du webinaire

Les équipes médicales utilisent aujourd’hui la Pratique Basée sur les Preuves (Evidence Based Practice) pour changer efficacement la pratique clinique dans le retraitement des sondes d’échographie. Elles doivent avoir une compréhension et des connaissances complètes dans leur processus de prise de décision sur la façon d’analyser de manière critique et d’examiner les recherches publiées revues par des pairs pour obtenir les meilleures preuves de recherche. Sans les meilleures preuves de recherche, on ne fait qu’exprimer une opinion.

Cela est démontré dans la façon dont les meilleures preuves de recherche sur le papillomavirus humain (HPV) ont été utilisées pour soutenir le changement des pratiques cliniques dans le retraitement des sondes d’échographie afin de réduire le risque d’infection croisée tout en améliorant la qualité des soins aux patients.

Objectifs d’apprentissage

  • Qu’est-ce que la Pratique Basée sur les Preuves ?
  • Pourquoi la Pratique Basée sur les Preuves est-elle importante ?
  • Qu’y avait-il avant la Pratique Basée sur les Preuves ?
  • Toutes les recherches publiées sont-elles de bonne qualité ?
  • Meilleures preuves de recherche sur le HPV qui soutiennent le changement de pratique clinique dans le retraitement des sondes d’échographie ?

Série complète
Webinaire à la demande - Partie 4

Chronos,
Designed for the Best

Scroll to Top