Foire aux Questions

Efficacité et activité biocide des systèmes Antigermix S1 et Hypernova Chronos

En termes d’efficacité, comment les UV-C se positionnent-ils par rapport aux autres méthodes de désinfection ?

Des tests indépendants ont été effectués pour comparer l’Antigermix à d’autres méthodes de désinfection par trempage chimique et montrent que la désinfection par UV-C est beaucoup plus efficace (étude 2345.GER.14).

Evolution du nombre de spores de Bacillus subtilis ATCC 19659 viables sur le support de test en fonction du temps de contact avec les UV-C dans l’ANTIGERMIX S1 (GERMITEC) ou avec des désinfectants de niveau haut (Sporox, Cidex glutaraldehyde, Cidex OPA)

Résultats des tests sporicides dans des essais comparatifs (Bacillus subtilis ATCC 19659).

La désinfection par UV-C a-t-elle prouvé son efficacité sur les dispositifs médicaux réutilisables (DMR) en milieu clinique ?

Il existe plusieurs articles qui démontrent que la désinfection par UV-C est efficace sur les dispositifs médicaux réutilisables (DMR) en milieu clinique. Les derniers articles cliniques sont :

Bloc S. and al., Evaluation of a new disinfection method for ultrasound probes used for regional anesthesia: ultraviolet C light. J Ultrasound Med. 2011 Jun;30(6):785-8.

Cette étude a été réalisée avec l’automate Antigermix S1 et un cycle de 90 secondes. 15 sondes d’échographie utilisées en anesthésie loco-régionales ont été exposées à un large inoculum de 3 bactéries : Staphylococcus aureus, Escherichia coli et Enterococcus faecalis. Toutes les sondes ont été infectées après inoculation (> 150 unités formant colonie) et ont été considérées comme stériles (< 10 unités formant colonie) après désinfection. De plus, pour les auteurs, cette méthode pourrait éviter l’utilisation de protection de sonde stérile, ce qui pourrait améliorer la qualité d’image pendant l’échographie.

Maxime Pichon, Karine Lebail-Carval, Geneviève Billaud, Bruno Lina, Pascal Gaucherand and Yahia Mekki (2019) Decontamination of Intravaginal Probes Infected by Human Papillomavirus (HPV) Using UV-C Decontamination System. J. Clin. Med, 8, 1776; doi:10.3390/jcm8111776.

Les HCL Lyon ont réalisé une étude d’usage  sur des sondes vaginales (AS1, cycle de 90 seconds) montrant que :

  • 100 sondes après une Désinfection de Niveau Haut (DNH) par UV-C ne sont pas contaminé par l’ADN humain ou le HPV
  • Sur 47 sondes après nettoyage avec une lingette et avant DNH par UV-C, 7 sondes étaient positives à l’ADN humain et 1 sonde était positive au HPV 51 (HPV à haut risque). Ces 8 sondes étaient négatives après DNH par UV-C

A sa connaissance et avec ce rapport, Germitec peut affirmer que son système de DNH par UV-C en un cycle de 90 secondes est le seul à être efficace contre le HPV à la fois en laboratoire et en conditions réelles d’utilisation.

Quels sont les avantages de l’utilisation des UV-C pour la Désinfection de Niveau Haut pour la santé et la sécurité du personnel soignant ?

La DNH par UV-C n’utilise pas de produits chimiques. De ce fait, il n’y a pas besoin de gérer l’exposition du personnel soignant aux produits chimiques et les risques associés sont éliminés.

Il n’y a pas de risques associés de brulures chimiques pour les utilisateurs aux mains ou au visage. Comme la DNH par UV-C n’a pas de résidus chimiques ou de toxines libérés par la vaporisation, il n’y a pas de besoin de rinçage ou de nettoyage par lingette de la sonde après désinfection. Ce qui réduit aussi le risque de contamination croisée et le besoin de système de ventilation spécifique comme des hottes à flux laminaires ou des systèmes de monitorage de la qualité de l’air pour éliminer les vapeurs chimiques ou les toxines aéro-transmises.

La gamme de produits Antigermix et Hypernova est une solution sécure pour les patients et le personnel soignant.

Pourquoi la désinfection par UV-C a un faible impact environnemental ?

 

La DNH par UV-C est la méthode de désinfection la plus sûre pour l’environnement :

  • Absence de consommables
  • Absence de rejets chimiques
  • Absence de résidus chimiques sur les sondes
  • Pas de gaspillage d’eau
  • Pas de transport de produits chimiques
  • Pas de stockage de produits chimiques en température contrôlée

Cette approche “sans chimie ni rejet” correspond à la philosophie de Germitec en terme de protection de l’environnement. Le système lui-même est entièrement recyclable. Germitec et ses distributeurs garantissent de reprendre l’appareil à la fin de son cycle de vie pour recyclage.

Quelle est la dose d’UV-C nécessaire pour obtenir une Désinfection de Niveau Haut ?

Le niveau de désinfection est atteint lorsque la sonde a reçu une dose d’UV-C suffisante. La dose requise est déterminée par :

  • Résultats des tests microbiologiques (voir fiche de référence)
  • Précision des mesures de dose délivrées par les capteurs présents dans l’enceinte de désinfection

L’utilisation d’une dose seuil garantit que le niveau de désinfection adéquate a été atteint.

Comment la dose d’UV-C est-elle mesurée ?

Comment sont calibrées les photodiodes ?

Les 2 photodiodes sont chacune étalonnées à l’aide d’un appareil d’étalonnage médical. (Voir le manuel d’étalonnage pour plus d’informations).

La déviation maximale autorisée des photodiodes est mesurée par l’outil de calibration et se réfère à une table de déviation standard.

À quelle fréquence l’étalonnage des photodiodes est-il recommandé ?

La calibration est effectuée lors des évènements suivants :

  • Vérification annuelle de la calibration
  • Maintenance préventive
  • Lors de changements de pièces

Quelles formations et accréditations sont proposées pour l’Hypernova Chronos ?

Lors de l’installation de/des automates, la formation des utilisateurs est dispensée.
Une formation en ligne est aussi disponible avec un quizz d’évaluation des compétences : Germitec training.

Comment le système de DNH par UV-C Hypernova Chronos se compare t-il aux autres méthodes de Désinfection de Niveau Haut ?

Le système Hypernova Chronos est le seul a avoir un cycle ultrarapide de 90 secondes sans produits chimiques et a avoir une efficacité prouvée sur le HPV in vivo et en conditions cliniques.

Une analyse documentaire complète de tous les articles publiés dans les revues scientifiques sur les méthodes de Désinfection de Niveau Haut a été réalisée par le NHS Scotland et Health Protection Scotland.

Cet article a comparé les résultats entre la désinfection photonique (UVc), la méthode utilisant le peroxyde d’hydrogène ainsi que les lingettes au dioxyde de chlore, dans le cadre de la désinfection des sondes semi-critiques.
Celui-ci recouvre les sondes endocavitaires et tous les autres types de sondes quand elles sont utilisées dans des procédures invasives.

Référence des Guidelines : NHS Scotland Guidance for Decontamination of Semi-Critical Ultrasound Probes ; Semi-invasive and Non-invasive Ultrasound Probes March 2016 (PDF, 1489KB)

Niveaux de preuve

Les notes suivantes ont été attribuées au regard des preuves disponibles dans chacun des articles en utilisant la méthodologie SIGN.

  • 1+ Bonne méthodologie, revues systématiques des ECR ou ECR avec un faible risque de biais
  • 2 Bon niveau de contrôle des études de cas avec un faible risque de confusion, de biais, ou de conflit d’intérêt.
  • 3 Études non analytiques, par ex. cas reportés, séries reportées

Chronos
Designed For The Best

Scroll to Top

Parler À Un Représentant