Focus sur le taux de réussite des FIV

L'exposition aux résidus toxiques peut avoir
un impact sur le taux de réussite de la FIV

Le risque d’exposition à des résidus toxiques peut avoir un impact sur le prélèvement d’ovocytes, le transfert d’embryons et d’autres applications dans le cadre des FIV lors des échographies gynécologiques endocavitaires. 1-9

Une étude menée par la FDA, Département Science et Technologie, a mesuré l’intégrité de la membrane cellulaire, l’activité métabolique ou la croissance cellulaire. Il a été identifié qu’il y avait une différence au centuple dans la toxicité relative de divers produits désinfectants. Les désinfectants liquides ont été classés en trois groupes principaux en fonction de leur toxicité relative : 2

  • Doux (TC (50)> 1 mM, incluant le phénol, le peroxyde d’hydrogène (30% p / v) et le formaldéhyde (37% p / v),)
  • Modéré (1 mM> TC (50)> 0,1 mM, hypochlorite de sodium (4% p / v),)
  • Sévère (TC (50) <0,1 mM, glutaraldéhyde (50% p / v), ascorbate cuivrique et acide peracétique (32% p / v))

Le peroxyde d’hydrogène (80 ml ; 35% p / p) est en concentration plus élevée que le produit chimique testé dans l’étude. Une recherche a révélé qu’après la désinfection, des résidus de peroxyde d’hydrogène peuvent restés sur les sondes. Ce produit peut être difficile à sécher complètement, dans les rainures de guidage de l’aiguille par exemple, et peut entraîner des brûlures chimiques. 5

Ne compromettez pas le taux de réussite de vos FIV

Éliminez la toxicité chimique en sélectionnant la Désinfection de Niveau Haut par UV-C avec Chronos pour les examens échographiques pelviens, sans produits chimiques et ultrarapide. Vous améliorerez ainsi la qualité des soins aux patients.

S’il est clair que la technologie de Désinfection de Niveau Haut par UV-C possède de nombreuses caractéristiques favorables à la désinfection des sondes utilisées lors d’une FIV, elle élimine également d’autres problèmes causés par les produits chimiques : 6-11

  • Problèmes respiratoires
  • Anaphylaxie
  • Réactivité cutanée, irritation
  • Dermatite
  • Production systémique d’anticorps
  • Brûlures chimiques du personnel et des patients

Tous les produits chimiques nécessitent une étape de rinçage pour éliminer la toxicité des résidus de désinfectant sur la sonde, une étape pourtant cruciale qui pourrait être oubliée.

  1.  Rutala WA, Weber DJ, HICPAC. 2008. Guideline for Disinfection and Sterilization in Healthcare Facilities. In Control CfD (ed.), USA.
  2.  Sagripanti JL, Bonifacino A. 2000. Cytotoxicity of liquid disinfectants. Surgical infections 1:3-14.
  3.  Ackerman, S.B., et al., Toxicity testing for human in vitro fertilization programs. J In Vitro Fert Embryo Transf, 1985. 2(3): p. 132-7.
  4.  Lawson CC, Rocheleau CM, Whelan EA, Lividoti Hibert EN, Grajewski B, Spiegelman D, et al. Occupational exposures among nurses and risk of spontaneous abortion. Am J Obstet Gynecol. 2012;206(4):327 e1-8.
  5.  METIS Healthcare Research 2019.
  6. Fujita, M. Ogawa, and Y.Endo. A case of occupational bronchial asthma and contact dermatitis caused by ortho-phthalaldehyde exposure in a medical worker,” J Occupational Health, vol. 48, pp. 413–416, 2006.
  7. N. Sokol. Nine episodes of anaphylaxis following cystoscopy causedby Cidex OPA (orthophthalaldehyde) high level disinfectant in 4 patients after cytoscopy. J Allergy and Clinical Immunology, vol.114, pp. 392–397, 2004.
  8. Cooper DE, White AA, Werkema AN, Auge BK. Anaphylaxis following cystoscopy with equipment sterilizedwith Cidex OPA (ortho-phthalaldehyde): a review of two cases. J Endourol. 2008;22(9):2181-4.
  9.  Suzukawa M, Yamaguchi M,Komiya A, Kimura M, Nito T, Yamamoto K. Ortho-phthalaldehyde-induced anaphylaxis after laryngoscopy. J Allergy Clin Immunol. 2006;117(6):1500-1.
  10.  Suzukawa M, Komiya A, Koketsu R, Kawakami A, Kimura M, Nito T, et al. Three cases of ortho-phthalaldehydeinduced anaphylaxis after laryngoscopy: detection of specific IgE in serum. Allergol Int. 2007;56(3):313-6.
  11.  Anderson SE,Umbright C, Sellamuthu R, Fluharty K, Kashon M, Franko J, et al. Irritancy and allergic responses induced by topical application of ortho-phthalaldehyde. Toxicol Sci. 2010;115(2):435-43.
Scroll to Top