Endocavtry d'échographie sonde Désinfection de Niveau Haut

Échographie : la désinfection des sondes tend à la perfection avec la technologie UV-C

Désinfection de Niveau Haut des sondes d’échographie endocavitaires

Pr Jean-Michel Correas, Radiologue

Pr Jean-Michel Correas, Radiologue à l’hôpital Necker et Président de la Société Française d’échographie

L’hôpital Necker-Enfants malades est connu pour ses services de pédiatrie, mais il possède égale­ment un secteur adulte qui compte près de 180 lits. C’est un hôpital particulier, très orienté sur les mala­dies infectieuses avec un recrute­ment de maladies parfois très peu connues, très agressives…

Pour son secteur adulte, l’hôpital Necker (APHP) a décidé d’équiper toutes les salles pratiquant des examens endocavitaires avec des automates de Désinfection de Niveau Haut par lumière ultraviolette, conçus par la société Germitec.

« Nous avons aussi un service d’hématologie avec des patients très immunodéprimés susceptibles d’avoir des infections très particulières, précise le Pr Jean-Michel Correas, radiologue à l’hôpital Necker et président de la Société française d’échographie.Parallèlement, il y a un gros service denéphrologie / transplantation rénale, et cela concerne également des patients immunodéprimés. Nous prenons en charge les patients d’urologie adressés par le Centre européen Georges Pompidou, en particulier les patients venant pour une biopsie de prostate.Nous réalisons entre 500 et 700 biopsies de prostate par an, ce qui est très important ».

Réaliser un examen qui ne contamine pas le patient

Avec des patients très immunodéprimés, la problématique en échographie est de pouvoir effectuer un examen qui ne contamine pas le patient. Et afin de se donner les moyens de travailler en offrant le maximum de sécurité, Necker a fait le choix d’utiliser un système de désinfection haut niveau UV-C de la société Germitec pour la désinfection des sondes d’échographie.

« Le système que nous avons choisi à un avantage majeur, souligne le Pr Correas, c’est de pouvoir stériliser ou désinfecter la sonde avec une Désinfection de Niveau Haut dans un temps extrêmement court. Je crois qu’il faut aujourd’hui réfléchir à une généralisation de la pratique de ces désinfections de sondes. Lorsqu’on a un workflow élevé pour des examens endocavitaires, il faut être capable de stériliser la sonde entre deux patients de façon rapide et efficace ».

La technologie fonctionne en fournissant une Désinfection UV-C de Niveau Haut sous forme de particules et d’ondes réfléchies par les parois de la chambre pour garantir un éclairage approprié et une exposition efficace sur les surfaces de la sonde. Le système Germitec étant sans produits chimiques, il peut être entièrement mobile au sein du département et son fonctionnement protège le personnel et les patients en évitant les produits chimiques dangereux, les vapeurs et les déversements. À Necker, les équipes ont décidé que l’ensemble des salles qui pratiquent les examens serait équipé.

« Nous nous sommes battus pour cela, reprend le Pr Correas. Cela permet de limiter les déplacements, les pertes de temps et les risques. Avec cet automate Germitec, il nous est possible d’aller beaucoup plus loin grâce à un système facile d’utilisation qui est assez transparent et qui donne de très bons résultats pour autant que la sonde ait été nettoyée selon les protocoles d’hygiène habituels avant d’être placée dans le dispositif de désinfection par UV ».

Cycle de 90 secondes

Chaque sonde est marquée. Elle est ainsi reconnue lorsqu’elle est placée dans l’appareil de désinfection. La mise en route est automatique et le cycle complet s’effectue en 90 secondes seulement.

« Très clairement, la plus-value majeure, c’est la rapidité et la simplicité de la procédure, conclut le Pr Correas. Il suffit de suspendre la sonde dans le dispositif,de fermer la porte, et la procédure est lancée. L’avantage est qu’elle a lieu dans la salle d’examen, et c’est vraiment cette réflexion qui nous permet de prendre des patients avec une sécurité maximale. Ce qui est intéressant aussi, c’est que les UV balaient non seulement la sonde, mais aussi la poignée de la sonde. Je pense que cela est très important de ne pas se limiter au nettoyage de la partie en contact avec le patient ».

RETOUR AUX ACTUALITÉS • VOIR TOUS LES ARTICLES

Scroll to Top

Parler À Un Représentant