COVID-19
Prévention des infections nosocomiales
L'échographie améliore la qualité
des soins lors du diagnostique

COVID-19 : système de Désinfection de Niveau Haut par UV-C de Germitec

Pendant la pandémie du COVID-19, nous avons été questionné par les organisations de santé sur la capacité de nos différents systèmes de Désinfection de Niveau Haut par UV-C, l’Hypernova Chronos, l’Antigermix S1 et l’Antigermix E1, de détruire le coronavirus COVID-19.

A l’heure actuelle, nous n’avons pas mené de tests contre cette souche de coronavirus et en conséquence, nous ne pouvons pas affirmer de manière spécifique qu’ils sont efficaces. Cependant, nous savons que nos dispositifs médicaux utilisant les UV-C ont été testés efficaces contre des bactéries, des mycobactéries, des champignons et des virus tels que le HPV, le Poliomavirus, l’Enterovirus Polio, l’Adenovirus, l’Orthopoxvirus, le Parvovirus et le virus de l’Herpès, et restent d’être des outils extrêmement efficaces pour la désinfection des sondes d’échographie (incluant les sondes ETO) et des endoscopes ORL sans canaux.

Nous avons vu que les recherches antérieures, par exemple l’étude de Darnell et al 1, ont étudié l’efficacité des UV-C contre le
SARS-COV, une souche différente du coronavirus et ont conclu que le rayonnement UV-C était efficace pour le détruire.

Les différents retours des laboratoires sont les suivants :

“ Nous avons examiné les différentes caractéristiques d’organismes tels que le Poliovirus et l’Adénovirus. Quand on les compare avec le COVID-19, il n’y a pas de structure ou de caractéristiques uniques (par exemple : enveloppe, capside, glycoprotéine, etc…) associées au COVID-19 qui suggèreraient qu’il soit d’une résistance supérieure à la désinfection comparativement à d’autres coronavirus ou à des organismes testés dans la validation initiale des systèmes UC-V Germitec ”.

De plus, l’organisme américain EPA considère que des tests contre d’autres virus sont suffisants pour conclure à l’efficacité contre le COVID-19 : 

“ Comment l’EPA sait que ces produits sont efficaces sur le SARS-Cov-2 ? Bien que ces produits n’aient pas été testés contre le SARS-Cov-2 , la cause du COVID-19, ils sont supposés être efficaces en se basant sur différents critères tels que l’efficacité démontrée contre des virus plus difficiles à éliminer, leur qualification contre les pathogènes viraux émergeants ou la démonstration de leur efficacité contre d’autres coronavirus humains similaires au SARS-Cov-2. Le SARS-Cov-2 est un nouveau virus. Ces pathogènes ne sont souvent pas disponibles commercialement pour les tests en laboratoires. 2

Pour déterminer le niveau de désinfection à appliquer à une sonde d’échographie avant une procédure patient, reportez-vous à la classification de Spaulding.
Selon cette classification, la sonde d’échographie est classée en sonde non critique, sonde semi-critique ou sonde critique, selon la manière dont elle entre en contact avec le patient et le niveau de risque d’infection croisée associé.
Une sonde non-critique subit une Désinfection de Niveau Bas car elle est en contact avec une peau intacte ou non-infectée et le risque d’infection croisée est faible.
Une sonde semi-critique doit subir une Désinfection de Niveau Haut car elle est susceptible d’entrer en contact avec une peau lésée (blessure ou brûlure) ou une muqueuse et parce que le risque potentiel d’infection croisée est considéré comme moyen à élevé.
Une sonde critique doit être stérilisée ; si ce n’est pas possible, elle peut subir une Désinfection de Niveau Haut et être placée dans une gaine stérile afin d’empêcher la contamination du champ stérile. Le risque potentiel d’infection croisée est considéré comme élevé.

Support clinique - Directives, Etudes et Webinaires

OMS – Pandémie du Coronavirus (COVID-19)

COVID-19 : Directives et Recommandations

Etudes

Etudes spécifiques sur les UV-C

Webinaires-

Prévention de la transmission de pathogènes durant une échographie au chevet du patient

Intervenant : Dr Cartan Costello – MB BCH BAO, FCICM, FACRRM, FRACGP, BA Com, Grad Dip Crit Care Echo

 

Dr Costello explique les recommandations spécifiques de l’USIG pour les soins intensifs. Les spécificités de la pratique échographique aux soins intensifs nécessitent des clarifications et une extension des directives ASUM / ACIPC qui se concentrent sur huit recommandations :
 
  • 1. Procédures guidées d’échographie
  • 2. Echographe et sonde
  • 3. Coût et praticité
  • 4. Utilisation de gaines stériles sur la sonde
  • 5. Gel d’échographie
  • 6. Documentation et traçabilité
  • 7. Ressources humaines
  • 8. Covid 19

Cliquez pour voir le webinaire complet

Comment intégrer les preuves scientifiques dans les meilleures pratiques cliniques ?

Intervenant : Dr. David J. Weber, MD, MPH, FIDSA, FSHEA, FRSM
Dr. David J. Weber, MD, MPH, FIDSA, FSHEA, FRSM qui possède une solide expérience dans la recherche sur les infections nosocomiales et l’élaboration de lignes directrices (2008 CDC Guideline – Disinfection and Sterilization in Healthcare Facilities), nous fournit un aperçu des meilleures données de recherche.

Objectifs d’apprentissage

  • Comment intégrer les preuves scientifiques dans les meilleures pratiques cliniques ?
  • Évaluation des preuves scientifiques : désinfectants et dispositifs de désinfection
  1. Darnell, M., Subbarao, K., Feinstone, S. and Taylor, D. (2004). Inactivation of the coronavirus that induces severe acute respiratory syndrome, SARS-CoV. Journal of Virological Methods, 121(1), pp.85-91.
  2. https://www.epa.gov/pesticide-registration/frequently-asked-questionsabout-list-n-disinfectants-use-against-sars-cov-2#Q1
  3. .Nyhsen, C. M., et al. (2017). “Infection prevention and control in ultrasound – best practice recommendations from the European Society of Radiology Ultrasound Working Group.” Insights Imaging 8(6): 523-535.
  4. French Ministry of Health issues guidance requiring disinfection of endocavitary ultrasound probes https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/qualite-dessoins-et-pratiques/securite/article/prevention-des-risques-d-infection-associes-a-l-utilisation-dessondes-d.
  5. Health Service Executive (HSE) Quality Improvement Division (2017). HSE Guidance for Decontamination of Semi-crical Ultrasound Probes; Semi-invasive and Non-invasive Ultrasound Probes. Document: QPSD-GL-028-1.
  6. Health Facilities Scotland, NHS National Services Scotland, Health Protection Scotland. Scotland, March 2016. NHS Scotland Guidance for Decontamination of Semi-Critical Ultrasound Probes; Semi-invasive and Non-invasive Ultrasound Probes. Document: HPS/HFS Version 1.0.
  7. Kollmann, C. and K. Salvesen (2017). “Best Practice recommendations for cleaning and disinfection of ultrasound transducers whilst maintaining transducer integrity.” European Committee for Medical Ultrasound Safety (ECMUS).
  8. JACQUES S. et al. (2017) GUIDELINES FOR CLEANING TRANSVAGINAL ULTRASOUND TRANSDUCERS BETWEEN PATIENTS World Federation for Ultrasound in Medicine & Biology
Scroll to Top

Parler À Un Représentant